Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/11/2009

Adieu Marc...

Tu connais l’usage de ce mot dans ce Midi qui est celui de tes racines. C’est une jolie façon de se dire au revoir, de se dire qu’on se retrouvera…

Tu n’auras pas manqué de voir cette foule impressionnante, silencieuse et émue, qui t’accompagnait en ce samedi 28 novembre, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’église Saint Félix, une dénomination que tu ne saurais récuser, même en ce jour grave où tu nous a momentanément quittés.

Permets-moi de saluer en toi l’élu de conviction, l’homme de tradition, l’humaniste à l’infinie générosité.

Au-delà des inévitables joutes politiques, tu sais combien tes concitoyens de Bouillargues se sont reconnus en toi, t’ont estimé et manifesté leur profond respect, parce que tu as toujours été auprès d’eux, que tu les as toujours écoutés, que tu t’es toujours employé, avec l’équipe municipale, à répondre au mieux à leurs besoins et à leurs attentes. Tu as été un fédérateur de l’action collective et tu as tracé des perspectives que nos collègues élus de Bouillargues auront à cœur de mettre en œuvre. Tu as également joué, à Nîmes Métropole, un rôle de première importance à ce poste majeur de vice-président délégué aux finances.

Homme de tradition, tu l’as été par ton enracinement dans cette terre de Camargue, pétrie de coutumes et de légendes ancestrales, d’un folklore singulier et remarquable, cette terre dont l’attachement à son histoire n’a d’égale que son exceptionnelle vitalité. Tu as porté avec une vigueur et une finesse mêlées cette culture qui t’a forgé, qui a fait de toi un être aussi ancré dans son terroir et son village que continuellement ouvert à l’Autre et à son originalité. Tu as parfaitement compris que la force d’un être résidait dans ce double mouvement d’identité et d’ouverture.

Et comment ne pas souligner tes profondes qualités humaines, marquées du sceau de l’empathie et de la générosité. Celles et ceux qui te sont proches et te connaissent bien comme celles et ceux qui ont établi, de façon plus fugitive, des contacts avec toi, soulignent ta totale disponibilité, ta grande capacité d’écoute, ta simplicité et ta gentillesse, ta profonde intégrité. Je n’oublie pas notre échange, à la mairie, lors de ma campagne des Sénatoriales de 2008. Tu as été un homme juste et respectueux des autres. Tes attitudes comme tes actes se sont sans cesse fondés sur des valeurs chrétiennes et humanistes fondamentales, ont toujours témoigné de ton sens profond de l’Homme.

Adieu Marc… tu es là, au plus intime de nous-mêmes.

Les commentaires sont fermés.