Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2010

Les footballeurs peuvent-ils impunément transgresser les règles qui s'appliquent au commun des mortels?

Il n’est ici nullement question de revenir sur le désastreux spectacle, maintes fois commenté, jusqu’à l’écoeurement, que nous ont offert nos stars du ballon rond lors de la dernière coupe du monde en Afrique du Sud.

Les instances nationales de la Fédération Française de Football ont tranché, par le biais de leur commission de discipline, et infligé des suspensions, en nombre variable selon les joueurs, à quatre internationaux. Cette décision de suspendre de match les joueurs concernés répondait à la nécessité de ne pas laisser impunis des comportements inacceptables, comme des insultes au sélectionneur, quelle que soit la responsabilité de ce dernier dans le fiasco du Mondial, ou le refus d’entraînement provoqué par quelques uns pour protester contre une mesure prise par ce même sélectionneur.

Sport le plus prisé par la population, en France comme à l’étranger, le football impose à ses différents acteurs, joueurs et responsables, des devoirs rigoureux en matière de morale sportive, à tous les échelons, du club de village ou de quartier à l’équipe nationale, celle-ci contribuant fortement à porter des valeurs humanistes, des principes éducatifs et, mission essentielle, l’image de notre pays.

Aussi est-il pour le moins surprenant, pour ne pas dire choquant, de lire ou d’entendre les déclarations de grands noms du football français, notamment de sélectionneurs ou entraîneurs talentueux et estimés, dont le nouveau sélectionneur national, qui prônent le retrait des sanctions, arguant de « l’intérêt supérieur de l’équipe de France ».

La performance sportive ne saurait tout justifier. Des talents risquent certes de manquer à la formation tricolore, surtout en cette période de qualification pour l’Euro 2012. Mais les clubs français – et étrangers - regorgent de joueurs dignes de porter le maillot de l’équipe de France et de contribuer au renouveau, sur la scène européenne comme sur la scène mondiale, du football français. Et rien ne saurait justifier que des joueurs qui ont enfreint les règles les plus élémentaires de la morale sportive, et de la morale tout court, se voient affranchis de toute sanction, surtout quand, représentant notre pays et portant ce maillot qui devrait être leur fierté, ils ont l’impérieux et noble devoir de l’exemplarité.

Si les Français partagent avec les responsables du football français l’objectif de réussite de l’équipe nationale – en particulier celui de la qualification pour la prochaine compétition européenne -, ils ne peuvent accepter que la logique du résultat l’emporte sur les fondements de l’éthique du sport.

Sport populaire, le football est une belle école de discipline et d’éducation. Ne galvaudons pas ce sport symbole par un triste renoncement et l’acceptation des conduites les plus déplorables.

Que le football continue, malgré une faiblesse passagère, à porter haut les couleurs de la France et à nous faire rêver…

Les commentaires sont fermés.