Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/01/2011

Actionnarat salarié et pouvoir économique des salariés

Président de l’association départementale des Pupilles de l’Enseignement Public du Gard (ADPEP 30), association qui gère huit établissements médico-sociaux et compte plus de deux cents salariés, j’avais participé à Saint Etienne, il y a un peu plus de deux ans, à un séminaire national, organisé par la Fédération générale des PEP, sur la place du mouvement associatif dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

Aussi est-ce avec beaucoup d’intérêt que j’ai écouté, ce dimanche matin 16 janvier, à l’hôtel Atria de Nîmes, les intervenants qui se sont succédé à la tribune du colloque organisé par « le Forum pour une autre économie » et par l’Association « Charles Gide – Pour un nouveau monde », présidée par Jean MATOUK, professeur des Universités, Docteur es Sciences économiques, pour traiter de l’actionnariat salarié et de la place des salariés dans la gouvernance des entreprises.

Lire la suite

11/01/2011

Parce que votre respect se mérite

Si j’ai choisi de centrer mon message sur une valeur fondamentale, que le philosophe André Comte-Sponville aurait pu retenir dans son « Petit traité des grandes vertus », c’est que le respect fait aujourd’hui trop souvent défaut dans les relations sociales.
Aussi ai-je souligné l’importance du respect, dans la vie publique comme dans la sphère privée.

Et j’ai tenu en substance le propos suivant :
« Je suis et serai respectueux de vous-même comme de moi-même :
- en ne vous promettant rien que je ne puisse réaliser ; et en traitant individuellement, avec le maximum de célérité, chacun des dossiers ou chacune des situations que vous me soumettrez.
- en agissant sans cesse dans la plus totale transparence et dans un réel esprit de confiance ; ce qui me conduira à rendre compte de mon action aux habitants du 4ème canton deux fois par an, au terme de chaque semestre ;
- en assumant complètement mes engagements et en allant toujours au bout de tout ce que je peux faire, comme doit agir tout élu de proximité ;
- en exerçant pleinement ma responsabilité d’élu et en participant à tous les débats majeurs, susceptibles d’avoir un impact sur notre vie au quotidien ».

C’est que je suis un homme d’engagement, qui considère que l’élection impose un surcroît de devoirs et de responsabilités. J’ai d’ailleurs toujours fondé mon action sur les valeurs républicaines et humanistes, en particulier le respect dû à l’Autre, quelles que soient sa sensibilité et l’opinion qu’il exprime – c’est l’une des significations de mon slogan de campagne, « Parce que votre respect se mérite ».

17:58 Publié dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0)

VERS DES SOLUTIONS POUR ERADIQUER LA DELINQUANCE DES MINEURS

Le député du Gard, Yvan LACHAUD, s’est vu confier par le Président de la République une mission d’une particulière importance sur le traitement de la délinquance des mineurs.

Pourquoi d’importance ?

D’importance parce que, comme il l’a confié lui-même au Midi Libre, dans un entretien du 9 janvier 2011, le sentiment d’insécurité s’accroît chez nos concitoyens, nourri à la fois par la multiplication des actes d’incivilité et par l’augmentation significative des actes de délinquance, souvent perpétrés par les mêmes jeunes ou groupes de jeunes.

D’importance parce cette délinquance des mineurs constitue l’un des signes particulièrement inquiétant de la crise grave que traverse notre société, crise qui ne relève pas du seul domaine économique, crise morale qui traduit des incertitudes sociales et une indéniable perte des repères majeurs de la démocratie.

D’importance parce qu’elle nous rappelle à nos responsabilités et à nos devoirs vis-à-vis des mineurs, notamment en matière d’éducation, avec d’autant plus d’exigence que certains sont désorientés, livrés à eux-mêmes, et qu’ils s’adonnent à des activités inacceptables, incompatibles avec les valeurs de la République et le « vivre ensemble ».

D’importance parce que cette problématique sera au cœur de toutes les campagnes électorales, nationales et locales, à commencer par les prochaines élections cantonales de mars 2011, et qu’il conviendra, tout en restant ferme sur le diagnostic et les mesures à prendre, d’endiguer les surenchères et les dérives démagogiques, voire populistes.

Je me réjouis que cette mission ait été confiée à un député centriste, dont chacun connaît à la fois les valeurs humanistes qu’il porte et le remarquable travail parlementaire, en particulier au bénéfice des personnes les plus fragiles, des personnes que la vie n’a pas épargnées – c’est d’ailleurs l’esprit et le contenu de la proposition de loi qu’Yvan LACHAUD venait de rédiger qui a intéressé le Chef de l’Etat.

Yvan LACHAUD saura concilier, n’en doutons pas, dans le rapport qu’il remettra fin avril au Président de la République, la double dimension répressive et préventive, indissociable dans toute politique publique qui vise l’éradication de ce fléau de la délinquance des mineurs, fléau pour nos concitoyens, dont le quotidien est anormalement perturbé, fléau pour les jeunes eux-mêmes, qui se mettent au ban de la société.