Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/12/2010

L'esprit du Baroque

baroque.jpgUNE CONFERENCE AUSSI ORIGINALE PASSIONNANTE

Mardi soir 30 novembre 2010, dans le salon d’honneur du collège Feuchères, la section du Gard de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA), que j’ai le plaisir de présider, a invité Edouard AUJALEU, professeur de classes préparatoires, agrégé de philosophie, président de l’Association des Amis du Musée Fabre, à exposer sa réflexion sur « l’esprit du baroque et son destin ».

Tout au long de sa remarquable intervention, abondamment illustrée par de très belles diapositives dans les champs de la peinture, de la sculpture et de l’architecture, le professeur AUJALEU a captivé son auditoire et l’a tenu sous le charme de son érudition comme de la pertinence de ses analyses.

Après avoir indiqué les étymologies possibles du mot « baroque » et avoir évoqué les ambiguïtés du terme, il a choisi d’analyser le « baroque » selon une triple approche : le baroque comme style ; le baroque comme civilisation ; le baroque comme catégorie universelle.

Dans un premier temps, il a décrit le baroque comme un ensemble de traits caractéristiques d’un « vouloir artistique ». Et, se fondant sur cinq couples de catégories visuelles, il a distingué le style baroque du style classique. Il n’en a pas moins montré, au-delà de l’apparente clarté d’une telle typologie, les limites de l’analyse stylistique.

Dans un deuxième temps, il a situé la notion de baroque dans un contexte politique, religieux, social et économique. Il a souligné, au travers de nombreux exemples, combien le baroque, loin d’être seulement un style, est aussi et fondamentalement l’expression d’une civilisation. Et il a montré combien, d’une part, le baroque est lié à des pouvoirs forts, d’autre part, a constitué l’un des leviers de la Contre-Réforme, notant là encore les limites de l’analyse historique.30 11 2010 AMOPA Baroque.jpg

Dans un troisième temps, croisant esthétique et philosophie, il a dépassé les deux approches précédentes en posant le baroque comme une entité abstraite et éternelle, comme une création libérée de tout carcan, un dynamisme qui met en scène la vie et le flux de la nature, qui se situe du côté du rêve et de l’inconscient. Ainsi le baroque échappe t-il au temps et s’échappe t-il des ses espaces géographiques reconnus. Mais, pour séduisante que soit cette vision du baroque comme catégorie mentale, elle pêche, selon lui, par sa grande généralité.

Et le professeur AUJALEU de conclure que le baroque, au-delà de ces déterminations, « n’est peut-être que le nom donné à nos contradictions, que le théâtre de nos illusions » !


Le professeur AUJALEU ayant choisi de centrer sa conférence sur les arts visuels, les participants ont souhaité élargir le champ de la réflexion à la musique et à la littérature. S’appuyant sur divers exemples, il a esquissé, en réponse aux questions, une présentation de grandes caractéristiques du baroque dans ces deux grands domaines de l’art.

Une conférence brillantissime et passionnante…qui n’a pas été une illusion !!!

29/11/2010

L’ESPRIT DU BAROQUE ET SON DESTIN

Mardi 30 novembre, 18h30, au collège Feuchères,
une CONFERENCE PASSIONNANTE du Professeur Edouard AUJALEU sur « L’ESPRIT DU BAROQUE ET SON DESTIN »


La section du Gard des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA) ouvre ce mardi 30 novembre, à 18 heures 30, dans le salon d’Honneur du collège Feuchères, 3 avenue Feuchères à Nîmes, son cycle de conférences pour l’année scolaire 2010-2011 avec une intervention du Professeur Edouard AUJALEU sur le thème « L’esprit du baroque et son destin ».

A partir de nombreux exemples, illustrés par de très belles diapositives, le propos portera sur la possibilité de donner un contenu conceptuel précis au terme « baroque » et, au-delà, de caractériser « l’esprit » du baroque.

Une conférence à ne surtout pas manquer !